Les 12 techniques SEO du meilleur bouquin

Un jour j’ai entendu un de mes mentors dire :  » Pour devenir un expert, il faut en savoir 90 % de plus que la majorité des gens dans un domaine précis, et pour cela il faut lire 3 livres dans ce domaine ». Simpliste ? Peut-être. Mais j’ai donné ce conseil à un ami et il s’est trouvé un job hyper spécialisé grâce à ça, avec un salaire à faire convulser un contrôleur des impôts.

3 fois best seller quand même

Donc oui c’est possible, mais ce que mon mentor avait oublié de me dire c’est qu’il faut aussi se maintenir au niveau et surtout dans un domaine comme le SEO, car dans le digital tout change et tout évolue (spéciale dédicace à Marko le patron de Facebook et son Facebook privé).

Donc moi, pour rester au top j’ai lu le meilleur bouquin de SEO en anglais selon Amazon.

Et comme je suis super sympa je vous ai ressorti le meilleur du référencement Google, que dis-je, le nectar, la perle!

1- Le SEO repose sur trois piliers

Alors oui, c’est la base mais c’est bien de le rappeler.

a- La confiance que Google vous accorde 

C’est un mélange de qualité de contenu avec un saupoudré de liens qui viennent de sites légitimes, car le but de Google c’est de proposer le meilleur continu possible pour rester au top de la recherche mondiale.

b- L’autorité

Grand débat parmi les expert SEO, certains diront que le domain autority est mort, d’autres que pas du tout. Et bien le livre, lui, dit que bien que ce ne soit plus le premier critère de référencement, il n’en reste pas moins hyper important.

c- Qu’est-ce que l’autorité d’un site ?

Et bien personne ne le sait vraiment et la légende raconte qu’il y a plus de 200 facteurs qui entrent en jeu. Pour calculer l’autorité d’un site vous pouvez aller sur moz.com ou https://fr.majestic.com/.

Un exemple de facteur d’autorité :

Si à contenu égal vous avez 3.000 fans Facebook et votre concurrent seulement 50, vous allez ranker premier dans les résultats Google.

Roue expliquant les piliers du SEO

2- La vitesse de chargement est ultra importante 

Ce n’est pas un secret dans le monde des référenceurs, la vitesse de chargement du site a maintenant un impact significatif sur le SEO. Je viens de faire le test sur un de mes sites et j’ai pris 15 % de trafic en 1 mois.

Comment vérifier si votre site charge rapidement ? Je vous recommande l’outil :

https://tools.pingdom.com/

Quant à savoir si Google aime votre site :

https://developers.google.com/speed/pagespeed/insights/?hl=fr

Clairement avec un résultat en dessous de 50 sur mobile, c’est pas top.

Comment faire pour améliorer mon résultat Google ?

Il faut m’appeler.

3- Ne perdez pas de temps avec le site Map

Le site Map c’est une sorte de carte de votre site. En gros c’est utile si votre page a plusieurs adresses qui pointent vers elle et si vous avez plus de 1.500 articles, sinon WordPress gère très bien les sites maps.

4- Priorité aux utilisateurs mobile et mon avis sur les pages AMP

En 2018 Google est passé au mobile index first qui, comme son nom l’indique, met en avant les sites les mieux optimisés pour mobile. Là encore, si votre site n’est pas « responsive » (le nom pour dire que le site s’adapte à la taille de votre écran) vous allez être fortement pénalisé en SEO.

Je vois encore des sites sans support mobile en première page, alors imaginez un peu le potentiel en SEO (si vous embauchez un expert bien sûr…).

illustration de site google amp

5- La qualité du contenu est importante

Bon. Vous me direz… c’est logique. Alors oui, mais ça n’a pas toujours été le cas. Dans l’âge sombre du SEO certains sites se contentaient de diffuser sur leur page un max de mots-clé en lien avec leur thématique. Sans même former de phrase et hop, premier en référencement.

Aujourd’hui l’algorithme Google devient de plus en plus intelligent et donc peut détecter les articles rédigés par des personnes pour 10 € les 10.000 mots.

Non sans rappeler également que Google est capable à présent de détecter l’engagement d’un article sur les réseaux sociaux. Donc, mieux c’est écrit, plus les gens aiment et plus ils aiment, plus ils partagent… le cercle infini du SEO.

6- Arrêter avec les pop-up et la publicité

Google n’aime pas la pub sur les sites (bah oui, forcément c’est de la concurrence pour leur publicité maison Ad-sens…) et puis ça dégrade l’expérience utilisateur. Alors oui si vos pop-ups vous rapportent des contacts clients ou du chiffre d’affaire, mais sachez qu’à contenu égal c’est le site sans pop-up qui va mieux se référencer.

Une manière simple pour capturer les emails de vos clients c’est d’intégrer une publicité maison sous forme d’une image et de le faire plusieurs fois dans vos articles.

Petite précision cependant : les informations pop-up, cookies et sécurités, ne sont pas comptées comme de la publicité.

7- Sécuriser votre site

Google nous l’a assez dit : le HTTP va mourir, il faut passer au HTTPS. C’est simple, si un site est sécurisé, c’est marqué en haut à gauche de votre écran. Et sinon à votre avis ? Eh oui, pénalité SEO.

On parle même du HTTPS/2 on n’arrête pas le progrès.

SLL explication SEO

8- Citez vos sources

C’est un facteur important car il permet au moteur de recherche de vérifier d’ou viennent vos informations, et je l’ai vu personnellement dans un article.

9- Du contenu, du contenu, du contenu

Google aime le contenu, car plus il y a de contenu plus il y a de réponses aux questions des utilisateurs. Après, du contenu qui ne respecte pas les guideline Google et donc qui n’est pas optimisé en SEO, ne sert à rien. Vous pourriez avoir 30 articles sur un sujet, si votre concurrent en a 3 qui sont eux, optimisés, il sera devant vous.

10- Vénérer les backlinks

Les backlinks sont les liens qui pointent vers votre site et plus en avez, mieux c’est. Mais là encore attention ! Tous les backlinks ne se valent pas ! La sélection du site qui va faire un lien vers votre site sera différente si vous voulez vous positionner au niveau local ou national.

Backlink illustration

11- Utiliser Youtube

Oui car Google aime Youtube et je soupçonne depuis quelques temps déjà qu’il est bénéfique pour le SEO d’utiliser tous les produits Google dans un article. Le livre me l’a confirmé. Bien sûr il y a une manière de faire, et encore une fois, si c’est mal fait c’est pénalisant pour vous.

12- Réseaux sociaux et SEO

On va finir par le plus important : le pig réseaux sociaux. Google mesure la réaction de votre article sur les réseaux, grâce aux outils de partage directement sur votre site et au nombre de visiteurs en provenance de Facebook.

Je parle uniquement de Facebook car Instagram limite les liens et Twitter nécessite une activité frénétique.

Donc en résumé, construisez une base de fans importante et réactive pour donner du jus à vos articles.

Alors bien entendu je n’ai pas mis tout ce que le livre m’a appris, ce serait trop long. Mais je pense que se tenir au courant des dernières pratiques SEO est primordial pour un expert/consultant/freelance.

Je préfère quelqu’un qui n’a que 3 ans d’expérience mais qui lit 3 bouquins dans son domaine de compétence par an, que quelqu’un qui reste sur ses acquis même s’il a 10 ans de boite, et surtout dans le monde du digital.

A très vite.